56 jours, 2583 km , Une Albanie surprenante !

Après avoir attendu une demi heure à la frontière pour des formalités administratives, nous entrons dans ce 6 ème pays, l’Albanie. Nos premiers coup de pédales nous amène dans un petit village frontalier, le changement est radicale, mosquées diffusant l’appel à la prière, vielles Mercedes, maisons rafistolées surmontées par de grosses citernes d’eau, et des habitants très dynamique dans la vie du village. Au cour d’une pause pain-chocolat, un classique ! nous sommes rapidement un sujet de curiosité et comme un cadeau de bienvenue, un boulanger Vien nous offrir de son plein grès 5 pains, que acceptons avec grand plaisir. Nous abordons ce pays avec le sourire, enthousiaste à l’idée de découvrir cette culture si différente de chez nous mais pourtant nous sommes toujours en Europe !

Cette première journée fut étourdissante pour nous, mais tellement passionnante, enchainant rencontres sur rencontres attirant des Albanais curieux et content de voir des voyageurs dans leur pays. Nous expliquons notre périple, nous montrons notre système de fixation de remorque. Un poissonnier va même nous donner une leçon pour changer un pneu crevé de la meilleur des façons !

Nous observons, nous partageons et nous repartons direction Tirane, capitale de l’Albanie, rebousté par cette euphorie générale, zigzagant entre les vielles « merco », les animaux en tous genres, des odeurs de kérosène, des véhicules surprenant et bien d’autres ….

Notre 2 ème jour en Albanie fut très difficile moralement et physiquement, accompagné par une pluie battante toute au long de cette journée. Nous traversons la capitale dépourvu de panneaux, ce qui a rendu la tâche difficile pour nous repérer. Après avoir été aidé par un jeune albanais qui nous accompagna jusqu’à la sortie de la capitale, l’ heure est venu pour nous de trouver un abris pour la nuit afin de nous sécher et de dormir au sec. Epuisé et a bout de force, nous roulons sous la pluie pour trouver un abris… après plusieurs échecs, nous voyons au loin au potentiel d’une maison abandonnée au milieu d’un chantier de construction d’une autoroute. Nous tentons notre chance et mettons nos dernières énergies pour rejoindre cette habitation, qui une fois arrivé se trouvait habitée. A ce moment c’est avec une grande déception et couvert de boue que nous sommes rejoins par des enfants qui nous aides a pousser nos vélos dans ce chemin sableux, boueux, qui embourbe nos vélos.

Nous ne savons plus où aller, n’arrivons plus à prendre de décisions  raisonnés…. 2 Albanais sortant de nulle part nous rejoignes en voyant notre détresse et essayent de nous aider. Nous donnons dans cette conversation gestuel nos dernières forces. Ils nous proposent de nous installer un peu plus loin pour mettre notre tente. Sans d’autres options nous acceptons et mettons notre tente au beau milieu de cette autoroute en construction , exténués , nous sautons dans nos duvet après avoir fais 2 sandwich dans l’espoir de nous reposer mais c’était sans compté sur notre ami albanais qui fit tourner un groupe électrogène toute la nuit qui nous empêcha de dormir. Quel horreur !

Épuisés par cette véritable épreuve nous décidons avec l’esprit plus reposer de trouver un hôtel à Elbasan pour 2 jours afin de nous laver, reposer, publier nos photos et repartir avec une motivation a son maximum, direction la Grèce !


Une réflexion sur “56 jours, 2583 km , Une Albanie surprenante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s