Découvrir le monde… se fait aussi en camion

Depuis Erzurum en Turquie, nous avons fait une parenthèse sur notre moyen de transport, qui est bien sûr le vélo, pour un autre moyen… Le camion. Et nous allons vous expliquer le pourquoi du comment !

En effet après notre départ d’Erzurum, un camion bleu d’EDF, immatriculé 31, s’arrête devant nous sur le bord de la route. A l’intérieur se trouvent Dorian et Olivier, deux français dont l’un vient de Gex. Leurs voyage a démarré le 21 mars dernier de France avec l’objectif de rejoindre le nord de la Sibérie en passant par l’Asie central et la Mongolie.

Après cette rencontre surprenante, nous décidons de bivouaquer ensemble le soir, alors nous chargeons nos vélos à l’arrière pour trouver l’endroit parfait à cette rencontre. Le lendemain, le refus de notre demande de visa azerbaïdjanais à Kars (Turquie) nous met dans une situation très délicate : notre plan était de prendre un voilier en Iran, sur la mer Caspienne, direction le Kazakhstan afin d’éviter le Turkménistan avec son visa transit de 5 jours, qui en vélo, est très compliqué à traverser. Du coup notre plan de secours était d’aller en Azerbaïdjan et de prendre le ferry pour le Kazakhstan mais cette mauvaise nouvelle a remis tout notre plan en question… C’est-à-dire partir pour Téhéran et ses 18 millions d’habitants, afin de prendre le visa azerbaïdjanais et repartir pour prendre le bateau à Bakou. A vrai dire cette idée ne nous enchantait vraiment pas…

C’est alors que nos chers nouveaux amis nous proposent, très aimablement, de les accompagner en Iran pour passer ensuite au Turkménistan et arriver au Kazakhstan. Après une longue réflexion nous acceptons la proposition. Ainsi, nous qui sommes en retard sur notre planning, nous pourrions reprendre le temps perdu pour arriver en été en Mongolie. L’autre avantage est d’avancer grâce à un autre moyen de transport, et donc d’entrevoir d’autres perspectives et assouvir notre soif de découverte.

Cela fait donc 1 mois que nous naviguons en camion avec Dorian et Olivier : grâce à eux nous avons pu découvrir des endroits magnifiques qu’en vélo il aurait été très difficile de voir. Merci à vous les gars !

Maintenant nous espérons plus que la confirmation de l’obtention du visa Turkmène, que nous aurons dans quelques jours, pour continuer l’aventure.


3 réflexions sur “Découvrir le monde… se fait aussi en camion

  1. Bonjour, tous les pays en stan, djan, an, me paraissent souvent compliqués par les infos, que l’on reçoit. Vous pouvez donc nous dire si cela l’est évidemment sur le terrain! Essayer de nous poster du récit et des photos quand cela vous est possible ! Et bonne route!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s