Les Galopins de Calcutta

images

Pour notre dernier jour en Inde, nous sommes partis dans les faubourgs de cette mégalopole indienne, Calcutta, à une rencontre toute particulière pour nous…

Mais avant de partir dans les détails, resituons les événements. Avant de partir pour notre magnifique périple, nous avons contacté des associations en Asie qui aident des orphelins a construire leurs avenir grâce à la création de foyer et à l’éducation durant leurs jeunesses. Notre souhait était de partager un moment avec ses enfants, pendant notre voyage, avec pour thème les jouets en bois. Nous avons eu 2 réponses positives d’ associations, dont « Les Galopins de Calcutta » créée par une française, Fabienne Fichet.

ohV_0p9R

Le 9 octobre dernier nous avons donc convenu d’une rencontre dans le foyer des Galopins de Calcutta avec les jeunes qui l’occupe. Nous sommes partis avec nos petites affaires direction le métro sous une pluie battante. Arrivé à notre arrêt, nous avons été accueillis par Florent, un bénévole de l’association qui s’occupe des jeunes quand ils sont au foyer. Nous faisons connaissance pendant le trajet en tuc-tuc qui nous amène au foyer.

Pour nous, c’était la première fois que nous allions rencontrer des jeunes avec une démarche pareil. Le début de la rencontre fût un peu timide mais après quelques brefs échanges et avec l’aide de Florent en tant que coordinateur, l’atmosphère se débrida très vite. Nous partons très rapidement sûr des jeux indiens comme le « billards indiens » ou sûr des jeux un peu plus connus pour nous comme le « Monopoly ».

Puis nous faisons plus ample connaissance sur eux, leurs études, leurs hobbies et loisirs ainsi que leurs choix de vies. Ils nous expliquent que pendant les vacances scolaires, ils se retrouvent tous ensemble, ici au foyer, à partager les repas et les activités sportives ou l’apprentissage de travaux manuels. Le reste du temps, chacun est en pensionnat dans son école respective. Le foyer est donc un lieu de communauté qui leurs permet de ne pas être seule.

Et puis les questions s’inverse, ils nous demandent depuis quand nous sommes partis de chez nous ? quels pays nous avons traversé ? Est-ce qu’on a déjà été dans des situations dangereuses ? pourquoi sommes-nous partis en vélo ?… Les questions fusent, ils sont curieux de connaître notre aventure et nous essayons du mieux que l’on peut avec notre pauvre anglais, de leurs répondre. Mais grâce à internet, nous pouvons imager nos récits par nos photos et vidéos, qui pour certaines les ont bien fait rigoler.

Nous finissons cette rencontre en leurs demandant qu’ils nous écrivent des messages sur notre drapeaux, en indien, en anglais ou d’autres langues car pour certains ils connaissent deux ou trois langues différentes.

Cette première rencontre de ce genre a été très enrichissante. Nous avons très appréciés d’avoir fait connaissance avec tout ses jeunes et d’avoir partagé, chacun, un peu de notre temps pour cette échange simple mais très gratifiant, malgré qu’il fût court car le soir même nous devions prendre l’avion direction Bangkok !

Nous espérons renouveler ce genre de rencontre en Asie du Sud-Est où nous sommes en contacte avec une autre association au Laos et au Cambodge.


Une réflexion sur “Les Galopins de Calcutta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s